27
Sep
2016
Le Floating Car Data pour les nuls

Le Floating Car Data … pour les nuls !

Nous avons osé…

Le Floating Car Data, vous avez déjà entendu ce mot novateur signifiant « données de véhicule flottant » ? Mais ce dernier vous laisse perplexe. Ne vous inquiétez pas, nous allons vous expliquer simplement (sans jargon technique) les dessous de cette nouvelle méthode.

Petite définition

Le Floating Car Data est un ensemble de données caractéristiques d’un véhicule en déplacement à savoir:

  • la localisation GPS du véhicule
  • la direction du véhicule
  • la vitesse instantanée du véhicule
  • l’identifiant unique propre au véhicule
  • l’heure à la seconde près de la remontée des données

Les données proviennent plus exactement des appareils dits « connectés » de ces véhicules. Il s’agit par exemple :

  • des avertisseurs de radars
  • des applications GPS sur tablettes ou sur smartphones
  • etc…

Ces données sont bien évidemment collectées de manière anonyme et ce, pour éviter toutes dérives. Un identifiant est attribué à chaque voiture équipée. Ce dernier permet d’ailleurs de reconnaître et suivre un véhicule durant tout son trajet.

floating-car-data-exemple

Principe du Floating Car Data

 

Trajectoire d'un véhicule connecté

Trajectoire d’un véhicule connecté

Mais à quoi ça sert ?

Derrière ce concept innovant se cachent de multiples fonctions à la fois pour les gestionnaires et aménageurs de routes mais aussi finalement pour les automobilistes.

Ces données peuvent être utilisées afin d’estimer le temps de parcours sur un tronçon donné et ainsi communiquer aux automobilistes le temps nécessaire pour traverser une portion de route.

Les données FCD servent aussi à détecter les bouchons. Un bouchon de 4km s’est créé ? Grâce à la position GPS des véhicules roulants et à des algorithmes de calcul, l’exploitant est alerté du bouchon. Il peut mettre en place une régulation en amont du trafic et donc informer les usagers de l’encombrement voire même proposer une déviation pour décongestionner l’axe.

FLoating Car Data : vue ralentissement sur tronçon route

Vue d’un ralentissement sur un tronçon de route

Ces données peuvent également être exploitées lors d’enquêtes préalables à des aménagements de routes. Ceci dans le but de connaître la provenance et la destination des conducteurs et savoir quels sont les trajets les plus empruntés par les véhicules.

Les informations produites à partir des données FCD, comme la vitesse moyenne des véhicules sur des tronçons de route, aident les agglomérations à définir les nouveaux aménagements nécessaires à l’amélioration des conditions de circulation (élargissement, ralentisseur, rond-point, zone limitée à 30km/h, etc.).

Un exemple d’utilisation

Un exploitant de routes en secteur alpin demande à recevoir les mesures de temps de parcours en temps réel sur l’accès aux stations de ski : une information apportant un confort supplémentaire pour les vacanciers à l’approche de leur destination. Dans ce cas, chaque véhicule connecté empruntant le même axe contribue à générer des données FCD permettant d’élaborer cette mesure de temps de parcours pour les véhicules suivants.

Calcul temps d'accès aux stations de ski

Temps d’accès aux stations de ski

Voilà, ça y est vous êtes un(e) vrai(e) pro ou bien presque ! Vous en savez tout du moins un peu plus sur le Floating Car Data et son utilité pour les exploitants et gestionnaires de routes. Ces données précieuses servent à améliorer constamment l’état du trafic routier et de surcroît la satisfaction des automobilistes.

Pour aller plus loin sur cette nouvelle technologie, nous vous invitons à lire l’article suivant.

Vous pourrez aussi aimer

Info trafic
Le webtrafic : informer les automobilistes, une nécessité
Floating car data, véhicule connecté
Le Floating Car Data, quelle est cette technologie ?

Laisser un commentaire