20
Sep
2016
Floating car data, véhicule connecté

Le Floating Car Data, quelle est cette technologie ?

Vous en avez déjà entendu parler mais vous souhaitez approfondir vos connaissances sur ce nouveau procédé. Le Floating Car Data séduit de plus en plus de professionnels notamment des gestionnaires de réseaux routiers. Et pour cause, il permet de récolter une mine d’informations utiles sur le trafic routier. Ceci grâce à l’essor des appareils connectés (GPS, Smartphones, badges télépéage pour les poids lourds) à bord de nos véhicules.

Piqûre de rappel

Si vous n’avez pas lu l’article précédent, alors voici un petit rappel. Le Floating Car Data (FCD), traduit littéralement « données de véhicules flottants », est un ensemble de données provenant des véhicules connectés ou équipés d’appareils connectés.

Actuellement, les dispositifs sources de données sont :

  • les avertisseurs de radars, terminaux ou applications sur smartphones ou tablettes connectés à internet
  • les applications GPS ou de calcul d’itinéraires sur smartphones ou tablettes connectés à internet
  • les On Board Unit de gestion de flotte en temps réel des poids lourds

Grâce à ces dispositifs, chaque véhicule équipé devient une sonde de trafic. Les données FCD permettent donc de mieux connaître et d’analyser l’état du trafic routier.

La théorie sur cette technologie est apparue depuis près de 15 ans. La mise en œuvre a commencé en France, il y a environ 5 ans, dès que la masse critique de véhicules connectés a été atteinte.

Cette technologie est une alternative nouvelle aux capteurs physiques (boucles de comptages électromagnétiques, radars, infrarouges, caméras de surveillance, magnétomètres) qui peuvent être installés sur les axes routiers.

Les données Floating Car Data incluent  :

  • La position GPS du véhicule roulant (X,Y ou latitude et longitude) précise (à 5m près 95% du temps)
  • Sa vitesse instantanée en km/h calculée par le composant GPS
  • Sa direction en degrés par rapport au nord, calculée par le composant GPS
  • L’horodate à savoir la date et l’heure à la seconde près de remontée de la donnée

Et concrètement, c’est pour qui ?

Les utilisateurs finaux sont divers. Ce sont des exploitants routiers, les services techniques de l’Etat ou des sociétés d’ingénierie qui trouvent là des informations disponibles et plus précises sur l’état du trafic.

Les sociétés d’autoroutes
Les DIR (Direction Interdépartementale des Routes)
Les agglomérations
Les conseils départementaux
CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement)
Les sociétés d’ingénierie

Pour quels usages ?

Le FCD est un véritable outil pour répondre aux questions des exploitants : d’où viennent les véhicules ? Où vont-ils ? A quelle vitesse roulent-ils ? Où sont les bouchons ? Quelle part du trafic emprunte un axe ?

exemple remontée de données FCD sur île de france

Exemple de remontée de données FCD sur l’Île de France, le 9 février 2016

En temps réel, les données sont généralement utilisées pour exploiter le réseau routier et autoroutier. Elles permettent notamment de détecter des bouchons et calculer des vitesses moyennes par tronçon.

Précision : suivi d'un véhicule FCD sur sa trajectoire

Suivi d’un véhicule Floating Car Data sur son trajet

Comment les données sont collectées ?

Les divers dispositifs GPS connectés transfèrent leurs données Floating Car Data vers des serveurs informatiques. Toutes les données sont remontées de manière anonyme pour respecter la réglementation de la CNIL. Ensuite, elles sont exploitées grâce à des algorithmes de calcul performants permettant de déterminer des indicateurs de trafic tels que la vitesse moyenne, le temps de parcours, etc. Des interfaces graphiques sont développées pour transposer les données et permettre leur interprétation.

Bref, la solution quasi idéale ?

Le Floating Car Data une solution qui améliore significativement l’exploitation et la gestion d’un réseau routier. Elle revêt plusieurs avantages :

  • Sa simplicité et sa rapidité de mise en place

Le FCD ne nécessite aucune installation de capteurs sur le terrain. Toute prestation étant réalisée à distance. Le problème de l’intégrité du matériel déployé n’est plus un souci.

Le FCD n’implique donc pas de lourds préparatifs ou l’obtention d’arrêtés comme lors d’enquêtes terrain. En effet, il s’agit de travaux logiciels qui sont réalisés en une ou quelques semaines contre plusieurs mois pour l’installation d’un dispositif classique.

De plus, grâce à ce procédé, les enquêteurs ne sont plus sur le terrain.

  • Son étendue géographique

Basé sur l’utilisation d’appareils connectés dans les véhicules, le FCD permet d’obtenir des données sur tous les réseaux, en zones urbaines ou périurbaines (là où les capteurs sont absents et toujours coûteux à déployer). De plus, le nombre de véhicules équipés ne cesse d’augmenter. Par conséquent, le nombre de données recueillies aussi.

  • Son étendue temporelle

Les données FCD ont pu être enregistrées depuis plusieurs années. Elles permettent de faire des études « avant / après » et de constater l’effet par exemple d’un aménagement de route.

Vous savez désormais ce qu’est le Floating Car Data ! C’est un outil formidable pour analyser l’état du trafic rapidement et simplement. Au vu des nombreux bénéfices apportés, cette technologie a de beaux jours devant elle…

Vous pourrez aussi aimer

Info trafic
Le webtrafic : informer les automobilistes, une nécessité
Le Floating Car Data pour les nuls
Le Floating Car Data … pour les nuls !

Laisser un commentaire